03/02/2010

Firefox Ak, la rose d'hiver.

Aujourd'hui, partons pour la Suède, retrouver la charmante Andrea Kellerman, plus connue sous le nom de Firefox Ak.


C'est pendant l'été 2005, que Firefox Ak, fait son apparition sur différents blogs grâce à la sortie d'un EP, intitulé What's That Sound. Un EP qui se révèle excellent, mêlant l'électro, la pop, un rien de guitares également et surtout un son très planant...
De cet EP sortiront 2 singles, What's That Sound et Who Can Act. La machine est lancée, la critique suédoise est très enthousiaste et la maison de disque, Razzia Records, propose alors de lancer en mars 2006 l'album, Madame, Madame!


Lancé par le single du même nom (Madame, Madame! avec une Andrea qui se dédouble...), l'album est très bien accueilli par la critique, moins par le public... Elle est alors comparée un peu à Annie ou Robyn mélangée à du Kleerup et The Knife.
Un album électro surtout teinté de pop-dance avec parfois de l'indie rock et des mélodies assez joyeuses, à l'image de City To City ou encore de l'euphorique Habibi. On peut cependant noter un défaut à cet album, l'utilisation de certaines mélodies qui se ressemblent dans certains titres... Mais, cela reste tout à fait acceptable et n'entache en rien la qualité des pistes, tel l'excellent second single Love To Run et sa vidéo très riche en cascades...
Un titre faisant un peu exception autour des 9 autres composant l'album,c'est le dernier titre de l'album et également le dernier single, The Draft. Un titre en featuring avec Tiger Lou (qui n'est autre qu'Andreas Kellerman, c'est à dire son mari.)
Ce titre est une belle piste électro et elle est surtout très planante.


Il ne faudra pas attendre longtemps pour revoir le joli visage d'Andrea. Après avoir participé à quelques festivals durant 2006, Andrea s'expatrie à Berlin et compose en 3 mois le successeur de son premier album. Ce second album, If I Were A Melody, sortit en février 2008 avec comme premier single, le très hivernal Winter Rose en featuring avec son mari Tiger Lou. Un titre avec un refrain accrocheur et des paroles qui restent en tête :

"Give me some pleasure,
give me some joy,
just give me something
I can't destroy"


A l'écoute de Winter Rose, on sent que l'inspiration que Firefox Ak a eu à Berlin se fera tout au long de l'album. Un titre plus froid que les précédents single et aussi plus électro.
Et ça se confirme avec l'album, car si le premier opus était dans l'ensemble accompagné de mélodies joyeuses, If I Were A Melody, est quand à lui, beaucoup plus personnel, sombre, froid, mais encore mieux produit, grâce notamment à Junior Boys qui à co-produit l'album avec Andrea.

L'album s'ouvre sur Where Are We Going?, et dès les premières notes, le changement se fait entendre... Le choc n'est évidemment pas brutal, la voix d'Andrea est toujours là et le son de Firefox Ak toujours reconnaissable.C'est une piste d'ouverture assez planante et qui laisse présager le meilleur pour la suite.
Car oui, la deuxième piste et second single, Once I Was Like You, est certainement l'une des pistes les plus réussies de cet album.

>


Pour la sortie en single, Firefox Ak a un peu remixé le titre et s'est fait accompagné de Laid.
Viennent après sur l'album, Winter Rose et The Flutter Of A Ring, l'un des titres les plus sombres, grâce à la petite mélodie qui traverse le refrain et qui est très attachante, une bonne piste électro. Techno Tears, titre électro aux relents de dance est très bon. Cette piste rappelle un peu le premier album d'ailleurs.
The River change le ton, une piste électro très planante et aérienne. Avec Pushing, on retrouve un titre très réussi, en témoigne l'excellente intro, avec des couplets assez sombres alors que le refrain se teinte un peu d'optimisme. Un beau contraste.
A Faint Idea, reprend un peu la même formule que The River, titre plutôt lent, aérien, mais au refrain avec une voix déformée... L'effet est plutôt surprenant.
All I Hear est un peu le Once I Was Like You #2 de l'album, un excellent titre, et avec un refrain à la mélodie assez joyeuse et des sonorités rappelant les débuts de Firefox Ak.
Shero, titre le plus long de l'album est assez déroutant, les couplets sont très lents alors que le refrain est assez rapide, mais le titre ne convainc pas vraiment.
Les deux derniers titres sont You're Not Lucky, une autre très bonne piste, aux sonorités électro du meilleur effet, et Everytime I Ride My Bike, qui clôture l'album, avec toujours ce même fil conducteur, et une sonorité peut-être plus affirmée et un refrain aux rythmes saccadés.
Ce second album, est plus difficile à cerner au début, mais il s'apprécie plus sur la longueur.

Depuis, Firefox Ak a fait de nombreux featurings avec Hello Saferide ou encore Rupesh Cartel (on vous en avait d'ailleurs parlé ici.) Elle pourrait bien nous sortir quelque chose cette année, en tout cas, nous l'espérons.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire