23/07/2011

Chisu se présente

Autant le dire d'entrée, Chisu (ou encore Christel Sundberg et à prononcer Kisu) est la troisième chanteuse pop finlandaise que nous aimons. Vous la connaissez un peu pour l'avoir récemment vue à notre concert en  compagnie de Jenni et Laura. Des trois mentionnées, c'est sans conteste la plus indie à ses heures. Pour le public finlandais, elle est loin d'être inconnue puisqu'elle écrit aussi bien des chansons pour les autres (chanteuses pop comme Jippu, Kristiina Wheeler ou encore la non moins célèbre Tarja Turunen) que pour elle-même depuis quelques années déjà. Il semble d’ailleurs que Chisu ait d'intenses moments de car ses deux albums Alkovi (2008) et Vapaa Ja Yksin (2009) sont parus à un an d’intervalle. On peut ainsi dire qu'Alkovi est le résultat trip-hop et poétique de ce qui passait par la tête de Chisu alors que dans le second, beaucoup plus personnel, elle a un peu mis de l'ordre dans ses idées (pour la plupart mélancoliques) : on retrouve des chansons influencées par le schlager, la folk, la pop et même un titre aurait être le thème d'un western.


Après 69 semaines passées dans le top finlandais, Vapaa Ja Yksin (Libre et seule) a tiré sa révérence en ce début d'année : il l'a bien mérité puisque pas moins de quatre titres ont été extraits de cet album. Sur ces quatre chansons, "Baden-Baden" (ville allemande) et "Sama Nainen" (la même femme) sont les deux principales qui portent véritablement l'album alors que "Miehistä Viis!" et "Saaliit" n'ont été envoyés tardivement qu'aux radios finlandaises durant la tournée de la Finlandaise.

Le premier titre extrait de cet album n'est autre que "Baden-Baden". Je vous avais dit que flottait sur l'album un air mélancolique mais ce n'est pas du tout le cas de ce titre puisque Chisu y combat la dépression (et la récession ambiante) avec une idée bien à elle : rassembler toutes les larmes (de joie de préférence) dans des bouteilles et les envoyer dans le Sahara. Mais le président préfère les vendre à Baden-Baden pour se faire plus d'argent... Pour faire passer son message, rien de plus simple : prenez une mélodie pop légère et entêtante, un rythme entraînant (mais pas trop quand même), ponctuez-le quelques fois de joyeux "tululu" pour le rendre encore plus radieux et vous obtenez un véritable plaisir musical! La vidéo reprend totalement cette joie de vivre qui, à défaut de pouvoir se répandre dans le monde, se communique à certaines passagers d'un tramway grâce à une Chisu joviale.


Si Christel peut faire des chansons légères, elle peut tout aussi bien changer de registre : c'est le cas de "Sama Nainen". C'est peut-être une énième ballade qui parle de rupture mais, même si vous ne comprenez pas les paroles, vous ne pouvez pas passer à côté de la tristesse des mots de Chisu. Cette ballade est aussi un peu particulière car rien n'est statique : la mélodie (qui sait où elle doit viser) se déploie d'elle-même sur laquelle se greffent petit à petit d'éphémères miroitements. En un mot : magnifique. La vidéo apporte en plus une dimension magique où l'on découvre la Finlandaise à l'opposé de la personne qu'elle incarnait dans "Baden-Baden" : cette vidéo et surtout ce titre résument Chisu dans toute sa splendeur.


Cela fait déjà bien longtemps que Vapaa Ja Yksin est sorti mais on n'a toujours aucune nouvelle sur la sortie d'un troisième album mais on ne se fait pas de souci, vu le succès rencontré par son deuxième opus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire