09/11/2010

Frost change de cap

Les Norvégiens adorent les boules à facettes.
Derrière ce nom qui peut aussi bien faire penser au froid ou bien à un héros populaire littéraire se cachent Aggie et Per, deux norvégiens natifs de la petite ville de Tromsø (près du cercle polaire si cela vous intéresse). Frost a eu deux albums (3 si l'on compte l'ancienne formation) : Melodica (2001) et Love! Revolution! (2007) pour nous habituer la plupart du temps à nous envoyer rêver à travers des plages électroniques planantes, à nous extasier devant des odyssées délirantes electropop comme "Plastic Heart" pour ne citer que lui.


"The Magician" est donc le premier single extrait du nouvel album de Frost, qui doit d'ailleurs paraître d'ici peu. A vrai dire, ce single est assez déconcertant mais de tout même sympathique: comme annoncé, ce titre est assez éloigné de ce que le duo a pu faire précédemment. Un peu trop conventionnel, "The Magician" a mis (un peu) en retrait les synthétiseurs au profit d'un son résolument pop (un peu) retro : on s'y fait après quelques écoutes.
Par contre, la vidéo aide vraiment à aimer ce titre : colorée, celle-ci (qui comporte quelques références à d'anciens titres du duo) montre avec humour un écrivain qui se laisse déborder par son imagination et sombrer dans la folie. Et puis, il faut le dire, Aggie brille dans ses différents costumes.


Tant que l'on y est, je souhaite vous faire découvrir "One Hundred Years", titre de Frost ayant remarquablement servi de single durant l'exploitation de Love! Revolution!. Ce morceau électronique aussi rythmé qu'aérien, est emblématique de cet album : il montre ainsi le saut accompli par Frost. Il existe en plus, une vidéo (faite par un fan) très réussie :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire