01/05/2011

Hej Matematik (1/2)

Puisque le groupe Aqua a dévoilé il y a quelques temps déjà son nouveau single, le pas très fameux "How R U Doin ?" (nous vous conseillons d'ailleurs de l'écouter à petite dose), il est grand temps de vous parler d'un duo danois, Hej Matematik. Pourquoi cela? Parce que l'un des deux membres n'est autre que Søren Rasted, le blond d'Aqua. Celui-ci partage l'affiche avec Nicolaj Rasted qui n'est autre que son neveu. A l'image de leur nom (littéralement Salut Matémathiques), le duo se taille des costumes froids et propres sur eux, sans faux plis. On dirait presque que leur monde est aseptisé.

Leur premier l’album qui répond au doux nom de Vi Burde Ses Noget Mere et à travers lequel le duo a eu la lourde tâche de se faire un nom sort en 2008 et le moins que l'on puisse dire, c'est que le succès n'est pas au rendez-vous dès le début :  les deux singles "Gymnastik" et "Centerpubben" devaient préparé le terrain à l'album mais manque de bol, le public danois les boude. Vi Burde Ses Noget Mere connaitra le même sort et la sortie de "Du & Jeg" n'y changera rien si ce n'est avoir gaspillé de l'argent dans un clip (intéressant d'ailleurs) :



Pourtant, l'album recèle quelques curiosités et autres ra(re)tés : à grand renfort de synthétiseurs et d'effets sonores (parfois douteux), Hej Matematik veut faire ce qu'ils appellent de la "pop intelligente" : l'impression générale est que tout est calculé à travers des morceaux pour le moins courts. Parfois, cela marche : le titre d'ouverture "Hej Matematik" finit par entrer dans la tête. De même pour "Så Ka De Lære Det", le recyclage du rythme fait que l'on entend la même chose tout le long. Mais quelques fois, on a l'impression d'entendre un mauvais Boys Band comme sur "Midtbyen" entre autres. Tout compte fait, l'un des risques d'approcher la pop de cette manière est de rendre certains titres lisses et sans âme.
Cependant, cet album n'est pas enterré pour autant, il est même sauvé  par "Walkmand", titre qui n'y figurait pas à l'origine mais qui plaît aux danois qui feront de lui un de leurs titres de l'été 2008. On comprend pourquoi :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire