22/10/2011

Nightlife idéalise une Radio

Pourquoi Nightlife devrait-il changer leur musique si le mélange d'ingrédients traditionnels prend une tournure particulièrement savoureuse? On le voit d'ailleurs à cette pochette (pas officiel) : baignés continuellement dans des couleurs douces, chatoyantes, lumineuses depuis leur début, Caroline et Darin ne seraient en fait que des messagers prêchant la douceur et l'insouciance d'antan.


Ce nouvel EP, Radio EP, de Nightlife ne fait que confirmer ce que l'on avait pressenti avec "On The Run" et leur premier EP Nightlife : on part d'un terrain connu pour explorer quelques recoins rêveurs et innofensifs car (presque) rien ne s'est perdu depuis leur premier EP, même pas le nombre de titres. "On The Run", que l'on connaît déjà,  sur le chemin le bal car c'est de ça qu'il s'agit. Innocent certes, mais totalement enivrant dans ce qu'il apporte, dans ce qu'il laisse croire. Le titre "Radio" est en le bel exemple : même si l'équilibre s'est déplacé en faveur de la synthpop au détriment l'énergie de l'italo, on entre facilement dans l'ambiance grâce à la voix douce de Caroline qui ne se heurte jamais à la mélodie à la fois aérienne et consistante. A ce bal, on arrive, on découvre les lieux puis on danse, seul ou en couple : c'est justement le but de "Awake" qui, porté par les mêmes ingrédients du premier EP, renoue avec une ligne rythmique marquée par la splendeur des boucles nonchalantes et d'une ligne de basse synthétique oscillante.

Viennent ensuite le temps de faire une pause et faire des rencontres au détour de "Already Gone" et "The Nineties". La spontanéité est toujours présente, la magie de "Goodbye" et de "Lightspeed" un peu moins sauf sur le dernier titre "Drive" qui sonne l'heure de se quitter mais vers un endroit dont seuls Caroline et Darin ont le secret : une mélodie envoûtante que Darin laisse vagabonder sur différents lignes synthétiques rêveuses montre le chemin vers un lieu de romance idéalisé sur demande de Caroline. S'il ne fallait retenir qu'un titre de cet EP (ce que l'on ne doit pas faire), cela serait certainement celui-là.


Encore une fois, cet EP est en téléchargement libre mais rien ne vous empêche de contribuer à l'essor de Nightlife.

Nightlife : Site officiel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire