04/01/2012

Remixes à la pelle #8


La huitième édition ouvre presque l'année 2012 et il est presque normal de retourner 10 ans en arrière avec quelques remixes du début de la décennie précédente entre 2002 et 2004. C'était le temps où les singles sortaient encore en plusieurs éditions, les célèbres CD 1 et 2 avec un ou plusieurs titres bonus / inédits pour l'une et les remixes pour l'autre. Étonnamment, les artistes qui suivent sont toujours présents et en activité.

Stuart Price a connu des hauts et des bas, à divers degrés selon sa qualité de producteur, de remixeur ou autre. Ce qu'il a fait au sein de son trio Zoot Woman n'est pas si mal que ça, après tout. Lorsque Paper Faces remixe un titre de Zoot Woman, c'est un peu comme si Zoot Woman se remixait lui-même avec les deux tiers de ses effectifs mais il a senti le besoin d'insuffler une nouvelle énergie à "Grey Day", le fer de lance de l'album Zoot Woman. Ce n'est donc pas tellement différent de la version originale.

Zoot Woman - Grey Day (Paper Faces Mix)


En 2003, Client avait fini d'émerger de la scène électroclash / synthpop qui se constituait alors, en sortant son premier album lui aussi intitulé sobrement Client. Le groupe fait figure aujourd’hui de quasi vétérans de ce milieu dont il ne reste plus beaucoup de représentants, la plupart ayant été décimé à cause d'une saturation aiguë. Lorsque Cicada s'empare de la souffrance austère de "Here And Now", la mélodie s'embrase lentement par une montée en puissance méthodique. Les voix monotones n'ont plus qu'à faire le reste.

Client - Here And Now (Cicada Remix)


A ce stade, l'année 2004 sonnait la fin pour DayBehavior. C'est en tout cas, ce que le duo d'alors laissait croire (mais on connaît la suite) car 7 ans d'inactivité allait commencer. Derrière eux, il laissait quelques albums, des titres et deux singles fraichement sortis : "Devil In Me" et "Superstar". Nevarakka a pris soin de ce dernier : il l'a un peu teinté de trance, a ajouté des échos et l'a finalement parsemé d'effets retentissants.

DayBehavior - Superstar (Nevarakka Remix)


En 2002, Frost sortait Melodica, son second album. Le duo perfectionnait alors ses mélodies trip hop planantes et plaitives, loin des sonorités décalées et délirantes qui irradieraient les titres de Love! Revolution!. Pour explorer d'autres contrées, Aggie et Per ont fait appel à un autre duo norvégien, de Tromsø justement, Röyksopp (ou peut-être était-ce simplement un cadeau de courtoisie). Toujours est-il que Svein et Torbjørn ne sont pas trompés en imposant à "Endless Love" une direction disco / funk imparable sans être pompeux. La fin, subliment éthérée, n'est qu'un simple retour à l'album de Frost.

Frost - Endless Love (Röyksopp's Analoge Euromiks)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire