22/01/2012

Sélection matinale #2

La sélection matinale fait honneur à des artistes français se donnant pour mission de préserver mais aussi d'enrichir la cold wave bien française ou encore le synth italo. Leur point commun est sans aucun doute la nostalgie.

Aldo Bergamachine est le fondateur du label Radio Cosmos : avec ce nom, on n'est sûr qu'il n'y aura pas tromperie car on sait d'emblée que c'est et cela sera orienté vers des sonorités italo rétro-futuristes que les arpégiateurs de synthétiseurs délivrent en toute (cir)constance. Qui plus est, ce label  propose uniquement des vinyles. Pour revenir à Aldo Bergamachine, ce dernier fait aussi de la musique : ce qu'il propose est assez diversifié mais dans une grande partie de ses morceaux, il est question de robot. Dans le cas présent, les synthétiseurs analogiques occasionnent des nappes sidérales et une ligne de basse magnétique car bien sûr, l'avenir se joue dans l'espace.

Aldo Bergamachine - Melody For Robot


Le moins que l'on puisse dire, c'est que le dernier album de Scratch Massive ne laisse pas indifférent : conspué par certains, vénéré pas d'autres, Nuit De Rêve déploie ses structures lourdes et glaçantes empruntées à la cold wave. On sombre dans une nuit sans fin, errant entre moment poétique et glauque.  Pour s'en convaincre, un des incontournables de l'album : le magnifique et angoissant "Nuit De Mes Rêves".

Scratch Massive - Nuit De Mes Rêves


La linéarité et la répétition ne font certainement pas peur à Cold Colors dont on connaît peu de chose à vrai dire (sauf que Cold Colors est originaire de Brodeaux) : sous son aspect rugueux et ses nappes brumeuses, "Mon Âme Perdue" est un bon morceau synth-cold-wave qui séduit, qui attire même : l'obsession n'est jamais bien loin, défiant ainsi chaque bribe vocodée ou s'échappant des synthés.

Cold Colours - Mon Âme Perdue


Le dernier projet de cette courte sélection est Aerobic, collaboration le temps d'un album, Peace Hand, entre David Carretta et Gigi Succès. Ce nom fait tout de suite penser à Gym Tonic, l'émission d'entretien du corps animée par Véronique et Davina mais en fait, la période retranscrite par Aerobic lui est une peu antérieure, de quelques années tout au plus. Par exemple, "Clone" manie la subtile provocation du disco et la richesse de la pop synthétique : sans être frénétique, la passe d'arme entre les deux niveaux (la ligne de synthé fascinante et les basses un peu nerveuses) rend ce titre dynamique et tout simplement captivant. Le mélange de français et d'anglais dans le refrain doit y être aussi pour quelque chose.

Aerobic - Clone



Aucun commentaire:

Publier un commentaire