26/02/2012

Les brumes de Bloodgroup

Avec son premier album Sticky Situation (2007), le groupe islandais Bloodgroup n'avait pas plus séduit que ça, contrairement au second, Dry Land paru en 2009 qui a su immédiatement charmer. Trois ans peuvent paraître longs mais durant ces trois années, le groupe ne s'est pas simplement contenté de le défendre à travers une tournée en Islande puis dans les pays germanophones, il s'est aussi embarqué encore récemment en Chine, au Royaume-Uni, en Europe de l'est, en Amérique du nord... Cela ne laisse donc pas de temps à la confection d'un troisième opus même si on peut l’espérait pour cette année. Pour en revenir à Dry land, ce dernier a su immédiatement charmer. Il faut dire aussi que Janus, Sunna (remplaçant l'ancienne chanteuse Lilha), Raggi et Hallur se sont donnés les moyens sur cet album grâce aux effets envoutants de leur pop électronique .


Car c'est bien de la pop que délivre Bloodgroup et le nom de l'album ne s'y trompe pas : cette pop avec quelques reliquats aux sonorités new wave renferme tout ce qu'il y a de plus nordique, froid. Elle est asséchée de toute autres influences qui auraient pu brouiller la sensation de mélancolie latente derrière chaque titre. Rien n'est innocent dans les détails, comme la voix glaciale de la chanteuse contrebalancée par celle de Janus : les perles que sont "My Arms" et "Wars", absorbant par leurs constructions captivantes et minimalistes s'appuient sur des synthés éthérés, une ligne de basse rugueuse et quelques échos et soupirs. Rien de révolutionnaire mais cela fonctionne. Il ne faut pas non plus espérer pouvoir se réchauffer, même si certains titres sont rythmés et dansants : ternes et noctulescentes à la fois, les mélodies laissent des atmosphères denses, électrisantes ("Pro Choice") bien dissipées se volatiliser au gré du chancellement des rythmes plus ou moins marqués. Bloodgroup sera donc à surveiller pour leur troisième album.

Bloodgroup - Wars


Bloodgroup - This Heart


Bloodgroup - Dry Land


Aucun commentaire:

Publier un commentaire