20/02/2012

Playboy's Bend

On est tombé récemment sur une vidéo d'Eva Joly à la télévision suédoise suivie d'un peu plus loin par Jennie Abrahamson. C'est tout à fait normal puisqu'elles partageaient la même émission et Jennie jouait, pour l'occasion, la claviériste dans un groupe. Puis, au gré de la dérive, on a visionné une étrange vidéo traitant du recyclage des vieux jouets par Playboy's Bend, un projet musical belge mené par Xavier Gazon. Coïncidence? Bien sûr que non!

En fait, ce n'était pas la musique en tant que telle qui l'était mais bien la façon dont étaient employés ces instruments : en modifiant leurs circuits, ces jouets sont détournés de leur but premier pour émettre d'autres sons parfois invraisemblable. Le hasard des manipulations a donné naissance à Lovetoys, entièrement bâti, comme son nom l'indique, sur des sonorités délivrées par ces jouets trafiqués. A la longue, certaines oreilles peuvent finir usées mais la touche DIY et les mélodies synthétiques captivent. Entendre le son des jeux d’enfance y est forcément pour quelque chose étant donné que le côté ludique et émerveillant n'a pas disparu pour autant.


Derniers titres en date, "Globetrotter" et  "Needs" montrent l'évolution de Playboy's Bend et ses dernières inventions : les paroles, en tout cas les voix humaines, qui manquaient à vrai dire sur Lovetoys, se font moins rares et Xavier Gazon, rejoint entre temps par Caroline Dehareng, maîtrise mieux ses instruments, détraqués ou pas d'ailleurs. Ce monde de scintillement électrique prend plus de consistance, avec une facette peut-être plus pop, et se dévoilera entièrement avec un second album à paraître prochainement. On peut déjà l'explorer dans les vidéos laissées par le duo, notamment avec celle de "Needs" qui rappelle les années où les principaux cadeaux offerts étaient les boîtes de chimie et kits qu'il fallait monter soi-même. Toute une époque!






Aucun commentaire:

Publier un commentaire