19/03/2012

Evokateur | Crows' Wedding EP

Le moment est venu, Evokateur dévoile enfin Crows' Wedding son premier EP. Contrairement à ce que pouvait laisser croire le titre "Wolf Girl", Hector et Sarah Villaraus se sont aventurés dans des travers plus pop certainement dans le souci de coller plus à l'ambiance développée dans Crows' Wedding.

Il ne faut pas se fier à cette photo, les 4 titres de cet EP ne sont pas habités par de lugubres intentions ou sentiments. Il faut plutôt garder l'élégance et en écoutant le premier morceau synthpop "Same As You", on peut ajouter la lumière douce émanant des synthés et la clarté de la voix de Sarah mais ce n'était que le début. Plus on s'enfonce dans Crows' Wedding, plus la mélancolie devient sourde : "Misery" amorce cette transition en faisant fondre des paroles tristes dans un ensemble d'arrangements plus hostiles mais rien ne s'impose vraiment. La ballade"Wildflowers" est d'une simplicité réelle et fait écho à "Same As You", un peu trop. Le grand enjeu de cette chanson repose sur l'émotion qu'apportent les parties vocales et la mélodie. Le dernier titre, "Undone", est un peu à part : l'équilibre se rompt un instant, les basses et un grondement de fond affrontent la voix douce de Sarah et forme une brèche dans le carcan pop dans lequel évoluaient les trois précédents morceaux. Ces distorsions troublent dans la linéarité dans ce qui est l’antithèse de "Same As You". Il est difficile d'accrocher la droite, on se met en danger et on aime ça. C'est l'aboutissement de l'EP.



Premier EP d'une trilogie, Crows' Wedding marque un bon début pour le duo et laisse entrevoir l'album sous des auspices pas trop néfastes voire même favorables.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire