19/05/2012

La Passion selon Fevers

Le coup de cœur de cette semaine vient tout droit du Canada. Néanmoins, cela ne concerne cette fois-ci non pas Montréal comme cela devenait une habitude mais bien Ottawa. Établis dans la capitale canadienne, les 5 membres de Fevers ont propulsé, à la fin de l'année dernière, un EP, Passion Is Dead, disponible par ailleurs gratuitement sur la page bandcamp du groupe :  à n'en pas douter; il fera la joie des amateurs de musique pop indé électronique riche et divertissante.

On pourrait dire que Passion Is Dead ressemble en fait à un mini album avec 7 titres car il concentre différentes sonorités au gré d'humeurs changeantes. Par exemple, la chanson-(presque)-titre "Passion Is Dead (Long Live Fashion)" ouvre avec effervescence cet EP et se lance une électropop entraînante : après une intro qui ne laisse pas augurer de la puissance à venir, la mélodie s'enroule autour de volutes synthétisées que l'on suit et admire en même temps. Un vrai régal qui résonne un bon moment dans la tête!


Après cette stimulation électrique, Fevers parfait son savoir-faire sur les autres morceaux de l'EP qui jaugent du même calibre avec peut-être des influences un peu trop marquées. Il dose la progression entre guitare et clavier où il arrive qu'un des deux domine nettement pour faire émerger des morceaux pop indé musclés ou au contraire pop électronique réjouissants et aériens ("Sugar Rush") mais les deux ne sont pas totalement hermétiques (notamment sur "The Rapture"). C'est propice au développement du son du groupe en laissant les mêmes structures dans les titres dans lesquels les arrangements électroniques prennent part activement en seconde partie à la mélodie ascendante : l'énergie n'est que mieux décuplée. Dans tous les cas, la voix de Sarah Bradley s'y fond agréablement. Parmi les autres titres, il faut s'attarder particulièrement sur "End Of Love Song" et son envoutant cheminement.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire