01/08/2012

Eivør et Heiðrik

Un détour par les Îles Féroé vaut bien que l'on s'attarde sur quelques nouveautés musicales.

En premier lieu, Eivør (Pálsdóttir) partage le fruit de son nouvel album, pas en entier (il faut attendre la rentrée pour ça) mais avec un premier extrait, "Rain". On retrouve cette sensibilité particulière qu'elle entretient avec la nature, en dépit des percussions moins présentes qui forgeaient par exemple la magie tribale de "Undo Your Mind". Les cordes délicates et la pureté de sa voix (encore plus présentes lors d'un live) ouvrent les portes de sa pop claire et envoûtante après l'intensité de Larva.


Heiðrik, lui-aussi originaire de ces îles, occupe son temps entre réalisateur et chanteur / compositeur. En ce qui concerne ces lieux, son premier album, An Invisible Gun, se nourrit d'une substance à base de pop folk électronique révélant l'isolement de l'île et de cet homme à travers des titres ombragés à très sombres. Ils réalisent lui-même ses vidéos, il l'a déjà montré pour "Needle And A String" et le montre encore pour son dernier titre "Blonde". Il a la faculté d'apporter une vision reluisante et déliquescente à un sujet pourtant de nature à mettre mal à l'aise : on la retrouve dans la voix vulnérable d'Heiðrik, une mélodie prenante et ses arrangements électroniques qui offrent quelques mises en suspension presque hallucinogènes. La vidéo plonge encore plus dans cette direction en s'inspirant d'une histoire parmi d'autres d'un prostitué travesti.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire