14/01/2013

Berndsen et le jeu de l'amour et du hasard

Après que Berndsen s'est occupé intensivement de l'album de Thorunn Antonia, il était grand temps que l'Islandais s'attelle à la diffusion du successeur de Lover In The Dark. "Game Of Chance" annonce en effet l’apparition prochaine son album Planet Earth sur quelques ondes et pour ainsi dire, on est vraiment impatient de le découvrir depuis septembre dernier, et même encore plus à la première écoute de ce titre. Ambiance très synthétique.

Mais à quoi joue-t-il vraiment? Car forcément, partager une vidéo et une musique qui reprennent les codes en usage dans les années 80 (il revisite sa voix, l’ambiance, le style vestimentaire, ... tout y passe !) ne peut qu'alimenter la bataille opposant modernité et garant de l'orthodoxie. En les découvrant, c'était comme si les deux dernières décennies ne s'étaient jamais écoulées. Cependant, concernant "Game Of Chance", le résultat est plus que convaincant : on observe cette danseuse rétro-futuriste au milieu d'un cadre fumeux avec un plaisir non coupable, on se laisse attirer par cette complainte enlacée dans cette boîte à rythme que l'on avait plus l'habitude de croiser. Tout cela confère une résonance particulière, un charme suranné à ce morceau. Et tant que Berndsen et Hermigervill n'en font pas trop, Planet Earth ne sera que bon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire