18/06/2011

Bachelorette en 3 titres électriques

Encore une fois, il n'y a pas que Lydmor qui a dans son entourage des personnes de nature un peu spéciale. Il y a aussi Bachelorette, personnage qu'incarne Annabel Alpers. Cette Néo-Zélandaise a déjà un EP et trois albums à son actif, le dernier intitulé Bachelorette étant sorti il y a peu de temps mais il serait trop long de les présenter. Nous avons donc choisi 3 titres de sa discographie et on a bien l'impression qu'Annabel s’adresse à des robots et qu'elle leur voue un culte.

Elle a d'abord un mari un peu spécial qu'elle nous décrit dans "My Electric Husband". Ce mari est formidable car il fait à peu près tout : il fait office de clavier, de mixeur, de presse, c'est donc le partenaire parfait. Pour le mettre en scène et montrer que l'on peut compter sur lui en appuyant sur un simple bouton, elle n’hésite pas à créer un battement de son cœur artificiel à travers un rythme saccadé recouvert plus tard par sa respiration bruyante. Une vraie déclaration d'amour!


En fait, c'est toute sa famille qui est dans le même cas comme elle le clame dans son album Electric Family. Plus que ça, elle clame aussi son amour pour les machines. Mais aussi à une amie, une poupée, sur "Her Rotating Head" : là, elle sort les synthétiseurs analogiques sur des lignes ondulantes pour créer une mélodie entraînante un peu nostalgique, où sa voix vaporeuse, un peu surréaliste s'emporte dans la dernière minute dans une mélodie vibrant sur de multiples ondelettes. Mais la manière dont elle tourne les paroles fait qu'elle insuffle de l'émotion à ce qu'elle crée. C'est à ça que l'on reconnaît une diva.


Le dernier titre présenté, "Polarity Party", est la dernière vidéo de Bachelorette. On ne vous l'a pas encore dit mais Bachelorette est aussi férue de science, mais par n'importe laquelle. On serait tenté de dire que c'est de la science-fiction. Sur des harmonies hautement analogiques, ça oscille, ça résonne dans l’espace, faisant de ce morceau electropop aux allures psychédéliques quelque chose d'étrange : on a l'impression que tout se déforme sous l'effet d'Annabel. La vidéo est tout aussi étrange car elle se passe (enfin, il ne se passe rien) sur un rocher :


Bachelorette : Site officiel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire