07/03/2012

Une évasion temporelle de Russian Apartments

Contrairement à ce que peut laisser penser le nom et l'étendu enneigée de la pochette, The Russian Apartments n'a rien à voir avec une quelconque œuvre artistique soviétique car il s'agit en fait du projet de Mike Caufield : cet américain se plaît à s'enfoncer dans des abysses profonds et rêveurs d'un autre temps dont on ne sait exactement si c'est le passé ou l'avenir. C'est cette sensation d'immersion que l'on retrouve sur des 3 EP déjà disponibles (en écoute et téléchargeable librement ici) surtout sur le dernier, The Last Last You.

On décèle quelques perles dans cet EP comme le titre phare "Gods". Les synthés enivrants et le fond lo-fi de cette poésie rétro-futuriste tracent la voie unique qui mène assurément vers l'évasion temporelle et les quelques paroles se suffisent à elles-mêmes : "When I was young I had my gods, and I believed in every one". La vidéo est tirée d'extraits du troublant Chronopolis, qui offre ainsi à ce titre son spectacle abstrait et esthétique et son imagerie de science-fiction. Il se place de ce fait hors du temps.


"Travelogue" est un autre grand moment dans l'EP : le voyage consiste ici à se déplacer sur une boucle interminable au milieu des souvenirs et des remontées mystérieuses et éphémères de chiptune. Cela laisse indéniablement des traces, surtout à l'esprit.

The Russian Apartments - Travelogue

Aucun commentaire:

Publier un commentaire